Présentation Diaporama

Pour la première fois, un conflit embrase le monde entier. Plusieurs dizaines de nations vont se déchirer pendant près de cinq années. Devant l'ampleur de l'événement, on comprend que pour la France, il s'agit là d'une page centrale de son histoire. Crises franco-allemande au Maroc en 1905 et 1911, crises balkaniques entre Russes et Austro-Hongrois en 1908 puis en 1912 et 1913… Pendant dix ans, la carte des belligérants va se dessiner. Face à la Triple Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie) va se constituer la Triple Entente (France, Russie, Royaume-Uni).

En France, depuis le début du siècle, les tensions militaires se sont largement invitées dans le débat public opposant antimilitaristes et antipatriotes d'une part, nationalistes d'autre part. Aucun des camps n'a vraiment pris le dessus. À l'aube de 1914, « on pouvait dire de l'opinion publique qu'elle était pacifiste, sans pour autant exclure le patriotisme... Et le recours aux armes. »

Le 28 juin 1914, l'archiduc François-Ferdinand, neveu de l'empereur d'Autriche-Hongrie François Joseph, et sa femme sont assassinés à Sarajevo. Dans la presse internationale ou française, personne ne voit ou ne souhaite voir le fait déclencheur d'une crise plus importante . Les assassins sont bosniaques et sujets austro-hongrois mais ils ont bénéficié d'appuis en Serbie sans que le gouvernement serbe ne soit mis en cause. Au plus haut niveau de l'Empire austro-hongrois on s'interroge sur l'opportunité politique de l'attentat : pouvoir mettre fin à la dissidence serbe au sein de l'Empire.

Le 23 juillet 1914, avec l'assentiment de l'Allemagne, le gouvernement autrichien adresse un ultimatum inacceptable à la Serbie. Le 28 juillet, malgré les efforts de cette dernière, l'Autriche lui déclare la guerre. Le 30, la Russie décide la mobilisation générale pour aider la Serbie. Le 1er et le 3 août, par le jeu des alliances, l'Allemagne déclare la guerre à la Russie puis à la France. Le 4 août, en réponse à l'invasion de la Belgique par les troupes allemandes, le Royaume-Uni rejoint la France et déclare la guerre à l'Allemagne.

L'intransigeance des uns, la fermeté des autres
vont embraser l'Europe puis le monde.

PLAN DE L'EXPOSITION (23 panneaux)


1 - Titre
2 - Introduction
3 - 1914 , la déferlante allemande
L'invasion de la Belgique
La bataille des frontières
La retraite des Français
4 - 1914 , FRONT OUEST, la victoire de la Marne
Une retraite, pas une déroute
La bataille de la Marne
Nancy et Verdun ne tombent pas !
5 - 1914 , FRONT OUEST, la course à la mer
Les Allemands retranchés
En Belgique…
La première bataille de l'Yser
6 - De 1914 à 1915
Le début du conflit a défié les plans
des grands commandements.
Des moyens nouveaux sont nécessaires
L'aviation
Un effort de guerre sans précédent
À l'aube de 1915
7 - 1915, l'ouverture d'un nouveau FRONT EN ORIENT
Déjà à l'Est, l'engagement russe
Les Turcs attaquent Suez
L'échec des Dardanelles
8 - 1915, les Alliés en échec à l'EST et en ORIENT
La retraite russe
Italiens et Serbes en déroute
De Gallipoli à Salonique...
9 - 1915, FRONT DE L'OUEST, l'échec des offensives Joffre
En BelgiqFue, les gaz pour la première fois
Joffre impose sa stratégie aux Alliés
Les offensives en Artois et en Champagne
10 - De 1915 à 1916
À la fin de 1915, les Allemands ont l'avantage
La guerre sur et sous les mers
Le massacre des Arméniens
... Choisir « l'usure »
11 - 1916, à L'OUEST, Verdun...
Le début de la bataille
Les offensives allemandes sur Verdun
Reconquête et victoire à Verdun
12 - 1916, FRONT OUEST, la bataille de la Somme
La préparation
La bataille
L'heure du bilan…
13 - 1916, le FRONT D'ORIENT en feu
Les Russes victorieux mais les Roumains en déroute
Les Anglais stoppés par les Turcs en Irak
Le piège de Salonique
14 - De 1916 à 1917
Tous les fronts sont bloqués
La révolte irlandaise
Forcer le blocus…
15 - 1917, FRONT DE L'OUEST, les offensives nivelle
Le plan des Alliés
Les offensives Nivelle
Dans l'Aisne, nouvel échec de Nivelle
16 - 1917, FRONT de l'EST,
les Allemands ont l'avantage, les Turcs reculent
Dernier sursaut de l'armée russe
La méditerranée en ébullition
Les Italiens battus pour longtemps
17 - 1917, FRONT de l'OUEST, les nouvelles stratégies
Les mutineries à l'Ouest
Les mini-offensives
Sur les mers, blocus et tonnage alliés
18 - De 1917 à 1918
La guerre totale
L'engagement américain
Les Allemands manquent de ressources
Les Alliés manquent de soldats
19 – 1918, FRONT DE L'OUEST,
mars-juillet, les offensives allemandes
Offensive allemande sur la Somme
Offensive allemande dans les Flandres
De nouvelles offensives allemandes dans la Marne et à Reims
20 – 1918, FRONT DE L'OUEST,
juillet-septembre, les offensives alliées

La réponse française en Champagne
Les Américains à l'honneur
Victoire dans les Balkans, capitulation des Turcs
21 – 1918, l'Allemagne recule, l'Autriche-Hongrie s'effondre
Les Alliés veulent en finir !
Le front allemand recule…
L'Empire austro-hongrois s'effondre
22 - 1918, l'armistice, arrêt des combats
L'heure de la révolution en Allemagne
L'arrêt des combats
L'explosion de joie
23 - CONCLUSION